Sacré Algérien !

Publié le par Djarmouni Fateh

Et finalement, l'Algérien est plus futé qu'il ne le laisse paraître ! Il continue son petit bonhomme de chemin avec une sérénité à toute épreuve. A tous ceux qui lui ont prédit un 17 septembre des plus tourmentés, il leur a offert une journée des plus paisibles.  Pour une journée qui s’annonçait déjà très chaude, certains nourrissaient l’espoir de voir cette chaleur gagner la rue. Mais rien de tout cela n’arriva. En effet, bon nombre d’algériens ont préféré se rendre à la plage et profiter des derniers rayons de soleil de la saison déjouant ainsi les desseins sournois d'un chroniqueur qui crie sur tous les toits que le complot sioniste est une invention du régime. Comme si Israël avait d’autres chats à fouetter que ceux des arabes.  Quelle déception pour BHL et/ ou  ses sbires qui sont en quête d'une nouvelle Libye !

C'est vrai aussi que la théorie du complot a été chantée à plein poumons par le pouvoir, espérant ainsi attendrir les cœurs des plus démunis et par conséquent les plus inflammables pour leur demander de patienter encore et toujours, tout en accomplissant un véritable travail de proximité. C'est-à-dire dépêcher des personnes du système dans les cafés et autres espaces publics afin d’absorber la grogne du citoyen en lui rappelant la décennie noire. C’est un véritable travail de sappe auquel se sont livrés ces agents de l’état qu'on aurait aimé voir dans le traitement des problèmes quotidiens du citoyen. Beaucoup d'agents, forcément secrets, ont également investi les réseaux sociaux car la révolution est désormais sur la grande toile. De nombreuses pages sur Facebook sont le théâtre de débats houleux sur la situation au pays. Chacun y va de son avis, de son analyse et de sa vision sur les raisons réelles d’une éventuelle manifestation populaire.

Ne trouvant peut-être pas les réponses à son goût, il a préféré aller à la plage histoire de se mettre au diapason avec mère nature car il a vraiment besoin de réfléchir !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article