Le soleil s'en va

Publié le par Djarmouni Fateh

Pourquoi cet acharnement, qu’ai-je fait au ciel ?

Jamais de répit dans ce monde cruel.

La souffrance me guette dans chacun de mes pas,

Le mal est présent, partout  où l’on va.

Il n’est pire vie que celle que je mène,

Mes jours sont chargés de peines et de haines.

J’ai mordu les lois, J’ai couru de joie,

Personne ne m’écoute, on n’entend plus ma voix.

Il est des jours où le soleil s’en va,

Des nuits obscures, où tout est noir pour moi.

Quelle vie de misère, quelle vie de chien,

Pour changer les choses, il suffit d’un rien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article